AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Une ombre parmi les ombres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sombre
Buveur d'eau minérale
Buveur d'eau minérale
avatar


MessageSujet: Une ombre parmi les ombres   Lun 3 Aoû - 1:44

Une ombre tenta de se frayer un chemin parmi les ombres des bâtiments. Sautant d'un muret à une gouttière ou d'une gouttière à un muret, elle finit imperceptiblement par se rapprocher d'une taverne. Prenant le temps d'observer les alentours à mesure de son avancée, elle décida finalement de retrouver le sol, non sans quelques bonds agiles ici et là, se servant d'un volet puis d'une rambarde en bois pour descendre par échelonnement jusqu'au sol. Se réceptionnant sur le plancher, elle se dirigea vers l'immense porte qui lui barrait le chemin vers les cuisines. Puis, intelligemment, le ventre vide, décida de crier famine à sa manière pour attirer l'attention des occupants diverses et variés des lieux, en espérant attirer l'attention des tenancières.

Et c'est dans un miaulement caractéristique insistant, que la forme féline finit par s'asseoir, le cul posé à même le sol, la tête levée vers le haut de la porte dans l'espoir d'une réponse. Réactive, prête à décamper au moindre danger ou coup de balais. Prête à venir jouer son numéro aux premières jambes amicales qui viendraient à sa rencontre. Prête à sortir les griffes si jamais le monstre balais venait à sa rencontre.

Mais viendrait-on seulement lui ouvrir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Funambule
Fille de J.Prévert et J.M.Bigard
Fille de J.Prévert et J.M.Bigard
avatar

Les jeux auxquels je joue : FFXIV

Feuille de personnage
Profession:
Âge:
Origine:

MessageSujet: Re: Une ombre parmi les ombres   Lun 3 Aoû - 14:03


Assise à même l’embrasure de la fenêtre du premier, une jambe se balançant dans le vide, elle fixait avec attention le manège du nouveau venu, assis devant la porte à attendre et à minauder.
Le regard en contre bas rendais l'animal encore plus petit et la boule de poils lui paraissait minuscule.


Tu arrive après la bataille, toi lui lâcha t-elle.
Il n'y à plus personne ici pour le moment. En aurais tu finis avec toutes les souris de la région pour venir quémander un peu de pitance ?
Si c'est le cas, tu vas devoir te contenter d'un reste et devoir venir le chercher.

Elle sortit un petit bout de langue sur lequel il restait un peu de pâté de foie du sandwich qu’elle venais d'avaler. Elle se claqua les cuisses, engoncées dans le vieux cuir de son pantalon usé jusqu'à la moelle, pour l'inviter à monter jusqu'à elle, si ce dernier en était capable. Elle le regarda d'un regard amusé, le bout de langue rosé toujours bien en vue.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenaka khan
Siphon de l'alambique!
Siphon de l'alambique!
avatar

Les jeux auxquels je joue : Ressusciter

Feuille de personnage
Profession: Mercenaire
Âge: 30 ans
Origine: Drenaï - Nadir

MessageSujet: Re: Une ombre parmi les ombres   Lun 3 Aoû - 20:43

Ses moustaches frissonnèrent lorsque son museau se fronça pour laisser les nouvelles odeurs hanter son esprit. L'odorat fort développé, il pouvait sentir le danger, la peur, la sécurité et surtout l'odeur de la nourriture. C'est ainsi que se demandant pourquoi les humains avaient tendance à s'évertuer de converser avec les animaux, il inclina la tête pour mieux l'observer et comprendre ce qu'elle avait bien l'intention de faire. Le fait d'avoir la tête vers le haut rendait la situation assez cocasse. Mais quand il vit et sentie l'odeur de la nourriture au bout de sa langue, il finit par comprendre.

Mais Sombre était avant tout un humain coincé dans le corps d'un chat, aussi, s'il avait pu parler, il lui aurait fait comprendre qu'il préférait le poisson du port de l'Arche aux souris même si c'était toujours amusant de courir après ces dernières. Mais hélas, seul des miaulements sortir de son diaphragme. Quand à la nourriture qu'elle lui présentait, non pas qu'il voulait la vexer, mais elle ne l'intéressait pas. Il aimait vraiment beaucoup le poisson et on aurait pu voir ca comme des goûts de chat de luxe sur une autre dimension. Jamais, il ne s'abaisserait à manger du pâté ou du thon. Oui, parce qu'il n'aimait pas non plus les poissons qui puent. Un chat avec un odorat délicat en quelque sorte.

C'est ainsi qu'il ignora littéralement le bout de langue et se redressant sur ses pattes antérieures, se servant de sa queue lisse et noire pour se stabiliser. Il prit appuie sur les dites pattes et d'un bond calculé atterrit sur le perchoir de la demoiselle. Une fois arrivé, il l'observa un instant, avant de venir se frotter en horizontal. Son flanc sombre venant caresser le ventre de la jeune femme alors que sa tête venait glisser sous son menton, contre son cou, le temps d'une caresse câline. Ses moustaches venant chatouiller la peau de nacre. Il devait bien faire ca pour s'excuser d'avoir refusé un don si généreux. Et c'est ainsi qu'il commença à ronronner.

Quand à son allure, même s'il avait l'air d'un chat de gouttière, il n'en avait nullement l'odeur. Ca sert parfois ces gestes automatiques pour nettoyer le pelage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Funambule
Fille de J.Prévert et J.M.Bigard
Fille de J.Prévert et J.M.Bigard
avatar

Les jeux auxquels je joue : FFXIV

Feuille de personnage
Profession:
Âge:
Origine:

MessageSujet: Re: Une ombre parmi les ombres   Lun 3 Aoû - 21:43

D'autres que celui-ci se seraient littéralement jeter sur sa langue pour y prendre les restes de la collation si vite avalée. Monsieur faisais donc la fine bouche. Son passage de fourrure sur son cou suivis par une queue dressée aussi droite qu'un i lui laissa tout loisir pour admirer ses attributs.

Et bien quoi, juste envie de câlins ? Lui adressa t-elle tout en passant une main sur le dos de l'animal, appuyant assez fermement pour l'obliger à se cambrer et serrer plus fortement une fois arrivée à la naissance de la queue.
Puisque tu n'en veux pas, tout sera donc pour moi. Ajouta t-elle en rentrant la langue qu'elle lui avais si généreusement tendu.

Remontant la jambe qui pendais encore dans le vide elle se cala sur le rebord de la fenêtre, jambes repliées le matou calé sur son ventre par dessus le fin tissu de son haut rose bonbon aussi usé que son vieux pantalon. une main entre les oreilles elle lui prodiguait des grattouilles qui, au vue de la mine du poilu, semblait lui faire effet. Lui passant finalement, une main sous le ventre, elle le souleva délicatement jusqu'à se trouver nez à nez avec l'animal qui fit mine de détourner le regard pour le perdre vers la petite forêt voisine.

Serait-tu donc si timide le poilu ?
Je me demande d’où tu débarque et ce que tu fais dans ces parages qui sentent la mort.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre
Buveur d'eau minérale
Buveur d'eau minérale
avatar


MessageSujet: Re: Une ombre parmi les ombres   Sam 8 Aoû - 22:01

Comme tous les chats, Sombre fit mine d'ignorer les caresses offerte le long de son échine. Même si son corps trahissait le plaisir qu'il prenait à ce qu'on le caresse ici. Ce dernier se muant pour fondre sous la main de la jeune femme à mesure que cette dernière parcourait sa fourrure. Faut avouer qu'il était bien coincé entre ses jambes et son corps et qu'elle savait y faire avec les chats pour leur offrir la tendresse qu'ils désiraient. Et ses ronronnements s'accentuant été la preuve concrète qu'elle était si douée.

Mais effectivement, trop, c'était trop. Il détourna le regard et chercha à refuge pour s'extraire de cette étreinte chaudement agréable. Ne pouvant répondre à ses questions par des mots, il miaula et sauta du perchoir avec agilité pour se réfugier au sol. Et commençant à marcher un peu. Puis, il s'arrêta et jeta un oeil en arrière, vers la jeune femme pour lui montrer qu'il avait envie de lui montrer. Rajoutant un miaulement caractéristique pour insister.

S'il avait seulement été doué de paroles, il lui aurait dit combien il avait été maudit et qu'il était emprisonné dans cette carcasse féline. Mais les mots n'étaient pas son fort, alors, il faudrait qu'il essaie de lui montrer ce qu'il était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Funambule
Fille de J.Prévert et J.M.Bigard
Fille de J.Prévert et J.M.Bigard
avatar

Les jeux auxquels je joue : FFXIV

Feuille de personnage
Profession:
Âge:
Origine:

MessageSujet: Re: Une ombre parmi les ombres   Dim 9 Aoû - 13:33


Pas d'engouffrement précipité dans sa bouche pour lui arracher jusqu'à la moindre parcelle de pâté et une feinte presque parfaite quand à ses caresses. Décidément ce poilu sortait de son ordinaire et l’intriguait au plus au point. A moins que ce ne fut la journée, qui s'étirait en un ennui mortel, qui lui faisait miroiter d'extravagante aventures de maitre chat botté. Celui-ci avais rejoint le sol au pied du mur de l'entrée arrière de l'auberge, qu'elle squattait depuis que les propriétaires l'avait laissé à l’abandon suite à une histoire extravagante d'assassin cornu brulé. Les vieux du coin et leurs histoires à faire peur avaient décidément une imagination débordante. Elle n'avais trouvé qu'un grand hall vide et sombre au parquet marqué d'une profonde brulure et à l'air vicié. Il n'y avais qu'à l'étage ou elle s'amusait à jouer les demoiselles d'honneur ou les princesses oubliées par leur Servant Chevalier, allongée qu'elle passait ses journées à faire l'endormie sur un des vieux lit d'une des chambres aussi vide que la têtes des dits vieux.
Le regard insistant et les miaulement du poilu en contrebas lui arrachèrent un soupir.


Je te préviens, si tu me fais descendre de mon perchoir pour un caprice, tu vas te prendre une volée de pierres, le poilu. Le regard qu'il lui posa sans ciller la décontenança un instant.
Soit, puisque tu insistes... Une main agrippée à la conduite des eaux pluviale, qui descendait de la gouttière pour se perdre dans le sol, elle se laissa glissé jusqu'à atteindre le sol sur la pointe de ses pieds et se planter au dessus du matou qu'elle toisa d'un regard méchant.
Si je suis là pour un de capri... Elle se ravisa en se souvenant qu'elle était en train de menacer une boule de poils qui n'avais surement rien entendu et compris d'autres que des grognements sortant de la bouche d'une verticalisée. Elle regarda le mini-carnassier se diriger vers la foret voisine.

Hey ! lui lâcha t-elle,  tu n'es pas le premier à vouloir me perdre dans les bois mais, gare à tes fesses si tu tente quoi que ce soit.

l’éclat de rire cristallin se perdis sur les verres de la façade de la vielle auberge au relent de corne brulé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre
Buveur d'eau minérale
Buveur d'eau minérale
avatar


MessageSujet: Re: Une ombre parmi les ombres   Lun 24 Aoû - 18:39

Il se moquait bien qu’elle soit contente ou non de descendre. Ce n’était pas la première personne qu’il croisait depuis ses errances et ca m’étonnerait que ce soit la dernière. Aussi, s’engouffra t’il dans la forêt avec une queue dont la danse avait une allure nonchalante. S’arrêtant ici et là afin de s’assurer qu’elle arrivait à suivre. Dans tous les cas, elle n’aurait pas loin à aller. Car, arrivé devant une pierre dressée, il s’arrêta avant de bondir dessus et de miauler.

Sur la pierre, il n’y avait rien de marqué. Aucune gravure. Mais pourtant, on pouvait sentir la présence de quelque chose, de quelqu’un. Comme si cette pierre était maudite, comme si cette pierre était le repère d’une tombe oubliée ou d’une ancienne sépulture. La mousse avait finit par conquérir la pierre et il était peu évident de reconnaître le fonctionnement premier de cette pierre. Pour n’importe quel autre passant que Sombre, cette vieille pierre pourrait être prise pour un simple marqueur indiquant la route si cette étrange sensation n’était pas présente.

Et c’est ainsi que Sombre attendit. Assit sur son séant, la queue nonchalante pendant derrière lui et le regard vagabondant ici et là. On pouvait noter que la tension présente ne l’effrayait nullement et qu’il avait l’air totalement indifférent à l’ambiance pesante. C’était qu’un chat après tout. Le lien spirituel entre le monde des vivants et des morts. Et ses yeux dorés étaient à des années lumières de crier la différence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Funambule
Fille de J.Prévert et J.M.Bigard
Fille de J.Prévert et J.M.Bigard
avatar

Les jeux auxquels je joue : FFXIV

Feuille de personnage
Profession:
Âge:
Origine:

MessageSujet: Re: Une ombre parmi les ombres   Mer 26 Aoû - 14:29


Se faufilant entre les hautes herbes et les ronces pour éviter de réduire à néant ce qui restait de son pantalon et son haut, elle lança quelques "hey !" au poilu qui s’arrêtait de lui même pour la regarder d'un air de dire qu'elle était aussi gracile en forêt qu'une truie dans un ballet.
Dégageant, avec l’élégance d'un charretier, sa chevelure des fils de la vierge récoltés durant la courte mais éprouvante marche, elle grommelant quelques insultes à l'encontre du chaton. Ce dernier venait de se poser sur une pierre. Assis, la queue en balancoire et qui la regardais sans avoir l'air de la voir. Étrange que ce cailloux qui semblait avoir été posé là par dieu sais qui. Aucune trace de mousse ou du temps et de la pluie qui finisse par polir la plus dure et la plus résistante des pierres.
Les genoux dans l'herbe grasse et encore un peu humide de la légère pluie de la nuit dernière, elle posa les mains sur la pierre, de part et d'autre du matou et avança le visage à hauteur de son museau.


Tu sais que je ne fais pas tout cela que pour tes beaux yeux, monsieur le poilu ?
Ne me dis pas que c'est ce pavé perdu dans la forêt que tu souhaitais me montrer ?
J'en serais déçue et devrais alors te courser jusqu'à t’arracher ses jolis poils qui allonge si gracilement tes, déjà, longues oreilles.

Un sourire au lèvres et délaissant le rocher, elle passa ses longs doigts le long du bord des oreilles du chat qui la regardais impassible

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre
Buveur d'eau minérale
Buveur d'eau minérale
avatar


MessageSujet: Re: Une ombre parmi les ombres   Sam 12 Sep - 23:53

Il l’observa de ses yeux dorés si profond alors qu’elle lui offrait une avalanche de phrases. Combien il aimerait pouvoir répondre, mais hélas c’était bien impossible. Aussi, pour répondre à sa menace, il bailla à s’en décrocher la mâchoire inférieur. Avant de cligner des yeux et de secouer le crâne quand elle vint toucher à ses oreilles. Puis, il redressa ses pattes arrière pour s’étirer sur ses pattes avant. Avant de finalement abandonner. C’était peine perdue. Il n’arriverait jamais à lui expliquer. Aussi, miaula-t-il à son encontre, comme s’il lui en voulait de ne rien comprendre et de parler autant.

- Miaouu...

Fut la seule réponse qu'il pu lui offrir. Puis, il bondit sur l’épaule la plus proche pour lui montrer encore une fois combien c’était aisé pour lui de faire preuve d’agilité. Il caressa le bout de son nez avec une queue nonchalante avant de sauter à terre pour reprendre son chemin. Retournant sur ses pas. Décidément, sa vie de chat n’était pas simple et les humains ne comprenaient vraiment rien de rien.

Sur la stèle, on pouvait voir le nom semi-effacé d'une personne. Une dame, du nom, de Blanche. Et on pouvait remarquer aussi que la sépulture avait été intentionnellement malmenée, des marques restant figés à jamais sur la pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Funambule
Fille de J.Prévert et J.M.Bigard
Fille de J.Prévert et J.M.Bigard
avatar

Les jeux auxquels je joue : FFXIV

Feuille de personnage
Profession:
Âge:
Origine:

MessageSujet: Re: Une ombre parmi les ombres   Lun 14 Sep - 21:04


Décidément elle était destinée à ne subir que des déception de la gente masculine. Même de celle à fourrure, oreilles pointues et longue queue. Elle avais bien failli éternuer, à en mettre partout autour d'elle si elle ne s'était ravisée au dernier moment et ne laisser s’échapper qu'un délicat "Tchiii" de sa bouche cachée derrière une rangée de doigts essayant de retenir l’éternuement qu'elle avais tentée de réprimer au mieux. Tant de grâce et délicatesse finalement gâché par son mouchage dans son haut qu'elle releva sans se soucier de qui ou quoi que ce soit. Il n'y avait qu'elle et un chat dans les parages après tout. Elle fini en essuyant ses doigts sur l'étrange pierre ou s’était tenu perché, littéralement, monsieur chat. Le bout de ses doigts traça inconsciemment les lettres gravé et presque effacées. A les effleurer avec la plus grande des délicatesse, elle fini par déchiffrer le texte. Une moue perplexe se dessina sur son visage en même temps qu'elle héla le matou qui faisait mine de vouloir partir et se perdre à nouveau à travers la forêt, en direction du hameau.


Hey toi, reviens ici !
Tu me dois une après midi pleine d'aventures à m'en faire perdre la tête. Alors tu vas me dire qui était cette Blanche, ce qu'est cette pierre et plus vite que cela.


Réfléchissant un instant, la main posée sur la pierre et le yeux dans ceux dorés du matou, elle finis par lui faire part de sa réflexion. Chose inutile mais tous les humains ne pouvaient s’empêcher de parler aux animaux et autres créatures de cette terre, comme si ces derniers avaient la faculté intrinsèque de les comprendre. Chose totalement idiote, se dit-elle mais, elle n'était plus à cela près.


Ne me dis pas que c'est ta maitresse et qu'elle est enterrée là tout de même ?!.


Elle réprima un rire en se demandant si elle n'avais pas devinée ce qui pouvais reposer sous cette pierre.
Elle était glacée tout à coup et le regard du matou ne la rassura en rien.
Elle retira brusquement et avec horreur, sa main posée sur la pierre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre
Buveur d'eau minérale
Buveur d'eau minérale
avatar


MessageSujet: Re: Une ombre parmi les ombres   Ven 18 Sep - 23:44

Si seulement elle savait. Si seulement. Mais non, elle ne savait pas, donc forcément, elle n’exprimait aucune pudeur face à un chat. Mais si seulement elle savait, elle ne ferait sûrement pas ce geste pour se moucher. Mais au diable cette femme. Elle ne comprenait pas le langage corporel des chats et donc c’était une perte de temps. Et le temps d’en arriver à cette conclusion, il s’assit dans les feuilles mortes. Posant son arrière train à même la terre pour la regarder de ses yeux dorés. Et il n’eut pas vraiment le temps de finir sa résolution à propos de la laisser là (Faut dire, ça prendre du temps de réfléchir avec une cervelle de la taille de celle d’un chat) qu’il eut les poils qui s'hérissèrent sur le dos quand il l’entendit soudainement passer du calme à la tempête pleine de questions. N’avait-elle toujours pas compris qu’il ne savait pas parler ? Il miaula un coup pour lui répondre, après qu’elle eut fini de parler, mais sans grande conviction.

Mia…

Et quand elle lui fit part de ses conclusions, il eut envie d’amener sa patte à son visage pour cacher son désarroi devant autant de stupidité. Et il eut envie de la laisser ici avec cette pierre si cette dernière ne lui avait pas fait ce drôle d’effet que les humains ont souvent vis-à-vis de la mort. Il connaissait cette odeur par cœur. Aussi, avec grande empathie, il vint se glisser sinueusement entre les jambes de la jeune femme pour lui offrir un câlin à sa manière, sous forme de contact corporelle. Mais, qu’elle ne se fasse pas à l’idée que ça durera éternellement ! C’est un chat après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une ombre parmi les ombres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une ombre parmi les ombres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Scénario] Poursuivis par l'Ombre
» [Armée] Armée en construction qui se veut unique [ENoir]
» [Horde] La Reflexion des Ombres
» carte de l'ombre et "n'importe qu'elle phase"
» Le pretre ombre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Oeil Croustillant :: Roleplay :: La Taverne :: L'Accueil-
Sauter vers: